EURATLANTIQUE – Déconstruction et désamiantage de 7 maisons R+ 1 individuelles sur la rue Son Tay (CONTRAT de 4 Millions sur 4 ans)

En pleine mutation, le quartier Belcier se destine à un centre d’affaires à vocation européenne, composé de locaux tertiaires et de logements collectifs de type nouveau. Les échanges seront favorisés par la proximité de la gare Saint Jean et de futurs lieux culturels et d’enseignement. Pour y parvenir, tout le quartier est réhabilité pendant plus de 4 ans.

À l’heure actuelle, de nombreuses habitations sont devenues insalubres, parfois squattées ou incendiées, ou avec des logements ayant subi des effondrements de toitures suite au manque d’entretien.

Il fallait intervenir car des répercussions peuvent se faire sentir sur les maisons mitoyennes, qui, elles, sont conservées et habitées : risques de fuites d’eau, risque biologique (maladie, propagation de gale, nuisibles…), de fragilité des structures…

Depuis le début de l’année et jusqu’en février, BDS se concentre sur 7 maisons R+ 1 individuelles de la rue Son Tay.
Les travaux de BDS visent le confortement des murs mitoyens des habitations, le démontage de toitures ou le retrait des éléments devenus inutiles.

• Curage manuel
• Déconstruction mécanique à la pelle, à la mini-pelle, au Bobcat…
• Déconstruction manuelle, avec travail en hauteur à la nacelle
• Séparation de murs mitoyens
• Désamiantage manuel et mécanique (pelle avec cabine pressurisée)
• Tri sur chantier par matière bois, métaux, DND, béton, inertes…
• Évacuation des déchets
• Remise en état du site
• Mise en place d’étanchéité sur façade

 

À l’heure actuelle, de nombreuses habitations sont devenues insalubres, parfois squattées ou incendiées, ou avec des logements ayant subi des effondrements de toitures suite au manque d’entretien.
Il fallait intervenir car des répercussions peuvent se faire sentir sur les maisons mitoyennes, qui, elles, sont conservées et habitées : risques de fuites d’eau, risque biologique (maladie, propagation de gale, nuisibles…), de fragilité des structures…

Depuis le début de l’année et jusqu’en février, BDS se concentre sur 7 maisons R+ 1 individuelles de la rue Son Tay.
Les travaux de BDS visent le confortement des murs mitoyens des habitations, le démontage de toitures ou le retrait des éléments devenus inutiles.

• Curage manuel
• Déconstruction mécanique à la pelle, à la mini-pelle, au Bobcat…
• Déconstruction manuelle, avec travail en hauteur à la nacelle
• Séparation de murs mitoyens
• Désamiantage manuel et mécanique (pelle avec cabine pressurisée)
• Tri sur chantier par matière bois, métaux, DND, béton, inertes…
• Évacuation des déchets
• Remise en état du site
• Mise en place d’étanchéité sur façade

Les points spécifiques que BDS doit gérer sont :

• Hygiène et sécurité du chantier
• Adaptation au site ultra urbain :
o Occasionner le moins de gêne possible aux riverains (travail de jour uniquement, abattement des poussières, ),
o Protéger la voirie et les ouvrages existants (Par exemple, en complément des plaques métalliques de répartition, des pneus en dessous des pelles ont été disposés.)
o Adapter les travaux en fonction des arrêtés de voirie et de circulation…

Pour veiller à la bonne réalisation des tâches, ce sont 1 à 2 chefs de chantier qui dirigent jusqu’à 6 chauffeurs d’engins et opérateurs.
Dans certaines conditions identifiées d’instabilité structurelle des bâtiments sur lesquels intervient BDS, les opérations de curage, désamiantage et de déconstruction doivent parfois être réalisées intégralement depuis l’extérieur.

Vous aimez, partagez !